CSS : la cohabitation Sociale et Solidaire

CSS 1ere journéeL’association Participation et Fraternité est partenaire des journées d’étude de la Cohabitation Sociale et Solidaire.

Elle soutient les structures d’accueil dans la construction d’un réseau d’entraides et de discutions.

 

Qu’est-ce que la Cohabitation sociale solidaire (CSS) ?

Avec les trois premières structures, Magdala, Valgiros et l’APA, nous avons tenté une définition de ce qu’est la cohabitation sociale et solidaire –la CSS) :

La CSS, une alternative

Face à la situation de nombreuses personnes vivant à la rue ou confrontées à des situations de grande précarité économique et sociale, plusieurs structures ont mis en place des lieux de vie où cohabitent des personnes issues de la rue ou de la grande précarité et des bénévoles. Si les modèles réunis sous le terme de CSS divergent sur leurs modalités de mise en œuvre (informels, associatifs, CHRS…), tous ces lieux de vie reposent sur un socle commun : le vivre-ensemble.

Les trois termes

Cohabitation : partager le quotidien au sein de structures (maisonnées, appartements, établissements adaptés…) pour favoriser le vivre ensemble ;

Sociale : favoriser la mixité sociale volontaire entre deux types de publics : des personnes en situation de précarité et d’exclusion et des bénévoles ;

Solidaire : encourager et accompagner la recherche d’une issue durable à la situation de précarité dans un objectif d’insertion.

Les objectifs de la CSS

La CSS s’avère propice au rétablissement en profondeur des personnes accueillies. Elle permet particulièrement de restaurer l’estime de soi en enclenchant une spirale positive de réinsertion favorisée par :

  • une hygiène de vie quotidienne;
  • une proximité par la présence ;
  • un lien fraternel fort entre les habitants d’une même structure.

D’autres structures ont développé le principe dans d’autres secteurs – handicap, intergénérationnel – avec des modèles proches.

 

Les lieux de vie en Cohabitation sociale solidaire sont des expériences nouvelles (même si certaines structures précurseurs sont plus anciennes) et nous devons réfléchir ensemble à la manière d’améliorer ces lieux.

Ensemble nous pourrions comparer nos expériences et chercher comment surmonter nos difficultés. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons rassembler tous les acteurs (habitants, salariés, bénévoles) car chacun a un point de vue qui pourra éclairer les autres.